Centre Millenium 2éme étage-Bureau N°19, Route de la Marsa Sidi Daoud, 2046 La Marsa
+216 70688523
contact@digibell.digital

Shockvertising: Choquer pour faire passer le message!

shockvertising-communication-publicité

Shockvertising: Choquer pour faire passer le message!

Le terme « shockvertising » associe les mots anglais « shock » et « advertising » donc « choquer  » et  « publicité « .

Le shockvertising indique une stratégie de communication, aspirant à accentuer la concentration du destinataire et son apprentissage du message, afin de lui arracher une réaction, ceci au moyen d’un CHOC . Et il sera qualifié comme choquant tout ce qui est susceptible d’engendrer une réponse émotionnel qu’elle soit positive ou négative , l’essentiel étant la mémorisation de la publicité chez le plus grand nombre de personnes et ainsi du label .

Cette stratégie permet de faire la promotion d’un produit et donc d’une marque en utilisant des images , des  vidéos ,des photos ou des mots qui peuvent n’avoir aucun rapport avec le produit lui-même ,mais dont l’impact sera tellement fort qu’il restera gravé chez l’utilisateur .

On peut dégager du shockvertising quatre procédés principaux : 

 – Le porno chic qui consiste à l’utilisation du plaisir , du fantasme , de la beauté et du sexe et où la femme peut-être souvent réduite à l’état d’objet décoratif. Dans une société qui se veut de plus en plus égalitaire, ce genre de publicité transgressive est souvent critiquée. Beaucoup de marques de cosmétique , vêtements ou parfums utilisent ce genre de stratégie, Tom Ford  étant l’un  des initiateurs d’abord avec Gucci ensuite avec Yves Saint-Laurent .

 -L’humour ou particulièrement l’humour noir puisqu’il provoque le rire donc une excellente mémorisation et accentue le capital sympathie chez le consommateur . Il favorise d’ailleurs le Buzz marketing ou ce qu’on appelle  le bouche-à-oreille . On peut citer comme exemple une des publicités de  FREENOW qui est abordée avec humour et affiche une liberté décoincée .

 -Le trouble qui est schématisé par un message appelant une stimulation négative, suscitant ainsi chez le spectateur  une émotion de colère , de tristesse ou de gêne .Ce procédé joue sur les thèmes de la violence, la drogue, la mort ou bien le racisme. WWF utilise par exemple cette stratégie pour attirer l’attention du public sur les problèmes environnementaux et  la maltraitance des animaux…

  -La confusion, qui en  proposant un message en totale inadaptation avec le produit, crée chez le spectateur une totale incompréhension. Ce spectateur va alors  mettre en œuvre un processus subconscient et instinctif pour relier les deux idées, (le produit et la publicité ) ce qui génère une très forte mémorisation.

    Ces publicités sont généralement troublante et certaines d’entre elle ont même été censuré selon les normes de différents pays , par ailleurs il est a noté que certaines marques provoquent volontairement cette interdiction publicitaire afin de faire le buzz , le bon buzz et attirer la curiosité du consommateur qui aujourd’hui  est plus adepte des réseaux sociaux donc a la possibilité  de les visualiser  selon son gré . 

N’oublions pas que le but d’une communication est d’attirer de nouveaux consommateurs ,les faire adhérer au contenu de la marque et de les fidéliser , mais parlons des points potentiellement négatifs;  certaines de ces campagnes choc à cause d’un dosage malsain et d’un mauvais calcul peuvent avoir un tout autre impact et au contraire faire fuir le consommateur , des plaintes peuvent être déposées par celui -ci ou  par des associations , l’entreprise peut-être décrédibilisée , et les pertes peuvent être irrévocables  donc oui  la prise de risque , le sujet abordé dans ce cas doivent être bien étudier.

Connaissez-vous bien les limites de vos cibles ?
Etes-vous capable d’en assumer les conséquences financières entre autres  ? Êtes- vous capable de rebondir sur cet éventuel échec ?

Bien étudier la campagne de shockvertising et toutes les conséquences c’est augmenter ses chances de réussite .

Kinza BH